Logo du site http://www.aquaramiaud.com/


Logo du site http://www.aquaramiaud.com/
Zanclus Cornutus (Idole des Maures) - Eau tropicale - Fiche et documentation : L'Aquaramiaud - Aquarium associatif de Saint Chamond


> Catégorie: Eau tropicale

Zanclus Cornutus (Idole des Maures)

Article posté par Cedric Paul.
Paru le mercredi 2 mai 2012 à 21:45
Vu 3619 fois.



Nom scientifique : Zanclus Cornutus

Nom commun : Zanclus, Idole des Maures ou idole Mauresque, Zancle cornu ou Tamarin cornu, voir même tranchoir cornu, Porte-enseigne, fil-en-dos, cocher blanc ou encore Paraha Tore en Polynésie…

Origine géographique : Océan Indo-Pacifique. Notamment à l'île de la Réunion, Mayotte et à Hawaii. On en retrouve en Californie, au Pérou, du japon jusqu’à la nouvelle Calédonie.



Taille : 20-25 cm

Description : Ce poisson possède une forme de corps semblable à celle des Scalaires et autres Discus. Comprimé latéralement, en forme d'assiette, etc… En plus de ceci sa bouche se trouve au bout d'un museau plutôt fin en forme de grosse pince.

Son corps blanc est traversé de trois grosses bandes noires, et il possède une tache jaune sur l'arrière du corps qui varie selon les individus.
Sa nageoire dorsale se termine par un fin filament qui caractérise très bien l'espèce.

Espérance de vie :
3 à 6 ans en aquarium. Dans la nature, ou dans les aquariums de particuliers très grands ces poissons peuvent tenir une bonne dizaine d'années, voir plus s'ils sont dans de bonnes conditions.

Caractéristique d’eau : Une eau de mer tropicale chauffée à 26° C en moyenne, avec un pH supérieur à 7.6 et une oxygénisation de l'eau importante.

Type d’aquarium : L'Idole des Maures nécessite des bacs spacieux, bourrés de cachettes. 500 litres par individu devront être fixés. Avec 1 000 litres on peut tenir un petit groupe d'individus avec d'autres petits poissons.

Décor : Un décor constitué du plus de cachettes possibles. Des recoins, des grottes, des tas de roches avec plusieurs zones d'ombres. Tout cet amalgame permettra au(x) poisson(s) de se sentir en sécurité et de sortir beaucoup plus souvent. Dans son milieu naturel, ce poisson fréquente tout type de milieu, de l’herbier en passant par le lagon, jusqu’au port de plaisance. On pourra donc prévoir un décor totalement innovant, ou bien un amas de pierres plus classique.

Dimorphisme :
Aucun dimorphisme apparent.

Comportement : Ce poisson ne supporte pas les longues périodes de quarantaine, ainsi que les longues acclimatations. C'est l'un des poissons d'eau de mer les plus fragile. Il stress beaucoup lors des manipulations de capture ou d'entretien et peu rapidement mourir de crise cardiaque. Il n'est pas conseillé au débutant en eau de mer.

En dehors de ça, c'est un poisson très timide et on en rencontre peu dans les aquariums publics à cause de leur taux de mortalité et de la difficulté à s'en occuper. De plus, la nuit il a tendance à ternir ses couleurs, pour se camoufler un peu plus lorsqu’il se repose. Cela évite d’attirer des prédateurs.

La lumière rend ce poisson très agressif, envers ses congénères notamment.

Cohabitation : La cohabitation est difficile avec les autres Zanclus. Ils s'affrontent souvent en petits groupes pour affirmer le dominant. Et même parfois, alors que tout va bien depuis des années, un combat suivit d'une mort subite peut survenir.

Il ne faut pas mettre d'espèces agressives dans le même aquarium. Le Zanclus est très fragile et très sensible aux agressions. Les poissons plus petits que lui et calmes sont plus propices pour la vie en communauté.

Dans tout les cas, plus le bac est petit, plus il faudra réduire ses compagnons.

Nourriture : Le Zanclus nécessite une alimentation des plus variée pour qu'il tienne en vie longtemps. Dans la nature il fouille le sol à la recherche de microorganismes, de vers etc… En aquarium il a tendance à reproduire la même attitude. Il picore aussi les algues et les éponges.

En complément de tout ça, on peut leur donner des artémias, des vers de vase, du tubifex, des Daphnies, des vers gryndal et des Enchytrés ainsi que d'autres apport en végétaux si le bac n'est pas plein d'algue. On peut ajouter avec parcimonie des épinards, de la salade et des carottes qui sont très importantes pour la couleur jaune. (carotènes)

Reproduction : Impossible en aquarium. Les gamètes sont lâchés en pleine eau, donc en aquarium se font aspirer par la filtration, ou mangés par les autres habitants à cause de la petitesse du volume.

Déplacement : Ce poisson se déplace d'une façon très souple et très lente à l'aide de ses nageoires pectorales qu'il utilise comme des rames. Il bouge d'une façon impériale, un peu comme les Discus et les Scalaires. Son long filament sur sa nageoire dorsale semble le suivre tout le long du chemin comme un fin ruban de soie.

Voici une vidéo d'une Zanclus très agité.
\r\n


Anecdotes :
- C'est un poisson vénéré dans les îles de la Polynésie Française. Ils vouent un culte à ce poisson, qui représente une divinité de l'Océan. Si par malheur il est pris dans les filets des pêcheurs, il est relâché aussitôt et ceci est accompagné d'une prière de pardon.
- On peut voir dans le film d'animation "trouvez Némo" ce poisson. Il aide le petit Némo à s'échapper de l'aquarium du dentiste. C’est Gill.


Photographies :

Sources :

- Connaissances personnelles,

- Recherches dans différents ouvrages, notamment ceux du Dr Burgess sur les poissons marins,

- La vidéo est de moi,

- Les photographies signées sont de moi à l'aquarium de Lyon,

- Les photographies non-signées sont de Christophe Darmangeat qui m'autorise à les utiliser pour mes fiches,

- La photographie de Gill est retrouvée sur Internet. le lien est indiqué en dessous.

Cédric Paul

[ Imprimer cet article ]