Logo du site http://www.aquaramiaud.com/


Logo du site http://www.aquaramiaud.com/
Chapitre n°2 - La filtration - Expérience et matériels - Fiche et documentation : L'Aquaramiaud - Aquarium associatif de Saint Chamond


> Catégorie: Expérience et matériels

Chapitre n°2 - La filtration

Article posté par Cedric Paul.
Paru le dimanche 26 février 2012 à 20:22
Vu 3450 fois.



Voici un chapitre aussi important que le précédent. À partir du moment où ces critères sont respectés, il n'y aura plus aucun souci sur la suite.
C'est aussi ce qui fait que les bacs d'eau de mer sont assez chers. Le matériel requis n'est pas souvent donné, surtout si on veux mettre la qualité, et le coût en électricité est plus élevé qu'un bac d'eau douce.



Sommaire:
Chapitre 1 - Le décor et le brassage
Chapitre 2 - La filtration
Chapitre 3 - Paramètres physico-chimiques de l'eau
Chapitre 4 - L'éclairage
Chapitre 5 - Le matériel



Chapitre II - La filtration





1ère étape, choix de cuve technique :
Autant vous le dire tout de suite ce n'est pas obligatoire, mais tellement plus simple.
Si on a la place, il est tout de même conseillé d'en avoir au minimum 1. Pour les gens vraiment aisés, ou à fond dedans il peuvent aller jusqu'à 5 cuves.

Le choix de la cuve technique se fait pour le côté pratique de l'entretien, et le volume d'eau gagné facilite la stabilisation du bac. Sachant qu'une cuve simple peut-être entre 1/3 à 1/2 du volume du bac principal.

Sur un modèle multi-cuves on peut se trouver avec une cuve de filtration mécanique, une cuve de filtration biologique, une de filtration chimique, une cuve de quarantaine sur un circuit qui peut se fermer, une réserve d'eau de mer, etc.

Voici quelques exemples de cuves techniques
dacant10.jpg

Une cuve à algues
dacant11.jpg

2ème étape, filtration mécanique :
La filtration mécanique est relativement importante dans le bac car elle enlève les gros déchets. C'est surtout important quand il y a les poissons, qui polluent beaucoup.
Donc ici, plusieurs solutions :
- La mousse, de la ouate, mais ce n'est pas très efficace en eau de mer, ou de la mousse bleue. De plus elle fixe les bactéries.
- Le sable, cela existe sur les très grands bacs.
- L'écumeur, (SKIMMER en anglais) c'est la filtration mécanique la plus efficace. Si le skimmer est de bonne qualité, il suffit. Pas besoins de rajouter de la mousse.

Le skimmer joue un rôle naturel dans la mer, créer l'écume. Ceci est normalement fait par le vent et les vagues.

Voici une photographie d'écumeur
osmose10.jpg

Un écumeur suffit s'il est de bonne qualité

Le fonctionnement est relativement simple, c'est un circuit d'eau semi-fermé. L'eau passe dans une décantation et là un système de Venturi propulse de l'air produisant de l'écume. L'écume se fixe ensuite en haut du récipient et se fixe, déposant avec elle les saletés même microscopiques. Le récipient contient donc les saletés des poissons. Il faut le vider toutes les semaines pour que la filtration soit efficace. Un rinçage, voir un brossage du petit conteneur suffit, avec en plus un nettoyage complet de tout l'écumeur une fois par trimestre.

Attention, certains modèles, notamment les modèles qui s'accrochent sur le bord de l'aquarium possèdent un trop plein qu'il faut diriger directement dans les égouts. Dans ce cas si le skimmer est mal réglé il peut jouer le rôle d'exhausteur et donc vider le bac.

3ème étape, la filtration biologique :
Elle est faite en majeure partie dans le bac lui-même avec le contenu des Pierres Vivantes. Mais il est possible d'avoir un pourcentage de cette filtration non négligeable dans sa cuve. Tout un tas d'invertébrés peuvent y loger, et les bactéries y pullulent. Il y a possibilité de mettre des Bioballs, de la Pouzzolane ou du Perlon pour qu'elles aient un support en plus.

4ème étape, la filtration chimique :
La filtration chimique est utilisé par les récifalistes les plus expérimentés. Elles consistent à réguler certains paramètres en les forçant.

- Le Charbon actif, c'est le plus connu et le plus couramment utilisé. Il faut néanmoins changer le charbon actif tout les 5/6 mois.
Il existe plusieurs astuces pour l'utiliser, notamment une où on le met dans un bas ou un bout de collant. Il faut éviter car ça se colmate assez vite, et ce n'est pas très efficace car l'eau ruisselles autour. Le mieux étant un panier à mailles fines qui contient le Charbon où l'eau s'écoule obligatoirement.

- Les UV, Ils sont utiles pour enlever les saletés de l'eau. Micro-organismes favorables aux Aiptasias, à certaines algues, etc. En revanche attention c'est un couteau à double tranchant. Cela purifie l'eau, mais supprime aussi l'alimentation principale de la plupart des Coraux. À utiliser avec parcimonie.

Attention, le débit d'eau doit être très léger, pour que l'eau est le temps d'être purifiée. Il faut faire un circuit en parallèle

Voici quelques exemples d'UV
uvs10.jpg

uvs_110.jpg

- Le Réacteur à Calcaire (ou à Calcium), avec du sable de Corail que l'on dissous à l'aide de CO² on dégage le Calcaire dans le bac qui est nécessaire aux Coraux pour bien former leurs squelettes ainsi qu'à plusieurs invertébrés. Ici on peut souvent trouver des problèmes de colmatage du réacteur.

- Le Réacteur à Soufre (ou Dénitratateur), comme son nom l'indique il permet de détruire les Nitrates et les Nitrites. Attention de ce côté aussi on se retrouve souvent avec des colmatages, et surtout une bonne odeur d'½uf pourri quand c'est mal réglé.

- Il existe aussi tout un tas de produits à insérer dans l'aquarium...

5ème étape, L'ordre de la filtration :
Voici quelques plans pour vous aider à monter votre circuit. Avec la cuve on dispose d'un circuit fermé, ou semi-ouvert s'il y a un changement d'eau automatique.
Néanmoins en eau de mer, à moins d'avoir une réserve géante c'est difficile de faire des gouttes à gouttes automatiques...

Toutes les méthodes illustrées ici sont de moi, ce sont des variantes de modèles bien connus.

Méthode classique, le système Berlinois
filtra10.jpg

Ici un vois bien le système simple de la cuve avec une surverse pour descendre l'eau en bas. La surverse est généralement placées à la surface pour aspirer les acides gras et les acides aminés qui flottent. (nous les déposons en mettant les mains dans le bac)

Méthode naturelle, caisson à algues de ma conception
filtra11.jpg

Cette méthode est une variante du système du Dr Adey. Ce genre d'aquarium fonctionne en parfaite harmonie si les écoulements se font correctement. L'entretien est moindre, par contre il y a besoin de beaucoup de place et ça coûte assez cher.
C'est un peu le concept des piscines naturelles.

Méthode moderne, filtration par le sol
filtra12.jpg

Ici c'est la méthode du Dr Jaubert qui est utilisée. La filtration se fait avec les mouvements d'air confinée sous le substrat. Il est conseillé de rajouter un skimmer pour que la filtration soit complète.
Sur ce type de filtration il faut bien monter son bac, sinon tout le décor peut s'enfoncer. Des Bioballs sont placées dans les compartiments.
Attention, le compresseur fait beaucoup de bruit.

Attention: schéma erroné!
La description de la méthode Jaubert est erronée: vous dites de forcer la circulation d'air dans le plenum alors qu'au contraire le plenum doit être privé d'oxygène. De plus je pense qu'il faudrait rajouter qu'il est nécessaire d'utilisé une couche de sable d'environ 10cm avec une granulométrie de 2 à 4mm. Dernière recommandation, il faut limiter le brassage et ne surtout pas diriger les pompes sur le sol... Toujours dans un souci de priver le plenum d'oxygène.
Nous remercions sincèrement la communauté lamethodejaubert.com pour leur rectification, leur réactivité et leur compétence sur ce sujet.


Note : Pour tout les modèles il est conseillé de mettre le matériel de mesure au dernier compartiment, à l'abri du courant, donc des chocs, et à l'abri de la lumière pour les caissons à algues. (sondes pH, température et autre)

Il existe bien sur un million de combinaisons possibles, ce sont les 4 que j'affectionne tout particulièrement.

Sources :
- Le système de filtration par le sol ainsi que le modèle Berlinois me viennent de mon club,
- Le système de filtration avec caissons à algues est de ma conception,
- Les photographies signées sont de moi,
- Les autres ont une source indiquée en dessous,
- J'ai appris tout ça en me documentant. "L'aquarium récifal, manuel d'identification et de maintenance des invertébrés marins tropicaux." de J. Sprung et J.C. Delbeek.


Cédric Paul
[ Imprimer cet article ]

>>Masquer les commentaires [1]

Commentaire n°1/1 :: Voici quelques exemples supplémentaires d'écumeurs

Remonter Posté le 13/06/2012 par ΨFred42

 
mousse10.jpg

mousse11.jpg

Voici un vieil écumeur encrassé de Coralline, substance rejetée par les Coraux qui est très difficile à gratter.

vieil_10.jpg

Voici un écumeur encrassé, on voit bien ce que l'écumage retire de l'eau de l'aquarium.
saleta10.jpg

saleta11.jpg
 
avatar

Président de l'Aquaramiaud, Aquarium associatif de St Chamond