Logo du site http://www.aquaramiaud.com/


Logo du site http://www.aquaramiaud.com/
Amphiprion Percula (Poisson-Clown) - Eau tropicale - Fiche et documentation : L'Aquaramiaud - Aquarium associatif de Saint Chamond


> Catégorie: Eau tropicale

Amphiprion Percula (Poisson-Clown)

Article posté par Cedric Paul.
Paru le dimanche 11 mars 2012 à 21:56
Vu 13624 fois.



Nom scientifique : Amphiprion Percula

Nom commun : Poisson clown, "véritable poisson clown" ou encore Némo

Origine géographique : Pacifique Ouest

Taille : 8 cm pour les mâles, et jusqu'à 11 cm pour les femelles

Description : C'est un poisson marin vivant jusqu'à une profondeur de 12 mètres. Il est d'une couleur orange vive, avec des bandes blanches séparées avec des traits fins noirs.
Il peut vivre en symbiose avec plusieurs types d'anémones, ainsi qu'avec certains coraux mous comme les Sarcophyton. Cette variété n'est pas exactement le poisson présent dans le film d'animation de Pixar "Le monde de Némo", mais un cousin. L'espèce présentée est l'Amphiprion Oscellaris, qui possède des bandes plus régulières. La particularité du Percula est qu'il noirci avec l'âge. Certaines souches sont totalement noires, avec seulement les bandes blanches.

Espérance de vie : Plus de 10 ans. Le Muséum-Aquarium de Nancy détient le record pour le poisson clown le plus vieux jamais gardé en captivité, 21 ans.

Caractéristiques d'eau : Une eau de mer forcément. La densité est comprise entre 1023 et 1025. Une température entre 25° et 28°C. Un brassage important est requis.

Type d'aquarium : Un bac récifal sera parfait. Au niveau du volume, c'est le seul poisson clown avec l'Amphiprion Oscellaris à supporter les nanos récifal. Donc un aquarium de 60 litre et plus avec des coraux, et de préférence avec une anémone.
En revanche si on veux plus qu'un couple, il faut directement passer à 200 litres, avec beaucoup de cachettes.

Dimorphisme : Très simple la femelle est plus grande que le mâle. Il y a quelques chose de très marrant chez les Amphiprions, c'est que lorsque l'on se procure deux juvéniles, on est sur d'avoir un couple, car ils changent de sexe en fonction de leurs congénères. Ce sont des animaux Protérandriques.
Comportement : Le mieux est d'avoir une anémone pour son poisson clown. Ainsi on peut être sur d'avoir une reproduction. Le poisson, et c'est encore plus vrai avec le Percula restera constamment fourré dans l'anémone, ne sortant de quelques centimètres que pour se nourrir.
Il reste un poisson timide, bien que le regarder reste très amusant. C'est un poisson robuste, c'est pour ça que sa commercialisation marche si bien.

Cohabitation : Des petits poissons vivants dans les récifal peuvent être insérés dans le bac, en faisant attention à ne pas trop en mettre. Les plus gros poissons peuvent aussi être insérés, mais avec une anémone pour la protection du poisson clown, et beaucoup de cachettes aux alentours.
Les poissons clown apprécient aussi la présence de plusieurs coraux mous. (Corail arbre, Sarcophyton...)
Il est déconseillé de mettre plus d'un couple, car les autres poissons, s'ils ne trouvent pas de cachettes appropriées seront exclus, et maltraité par les autres.

Symbiose : Avec certaines anémones, les poissons clown créés une symbiose presque parfaite. Ils sécrète un mucus qui les protège des brulures urticante des anémones, et ainsi ils se cachent dedans, et en retour ils les défendent contre certains poissons qui mangent leurs tentacules. (Pomacanthus, Chelmon, Platax...) De plus les anémones se nourrissent des déchets des poissons clown.

Reproduction : Le poisson clown pond ses œufs à proximité de l'anémone. Ils sont orange, le mâle les ventiles, et les nettoies. Les couples sont formés pour très longtemps, et les poissons restent fidèles.
La parade suit le cycle lunaire, le mâle devient agressif, il prépare le nid, et "drague" la femelle. Il devient plus coloré, ses nageoires sont déployées pour impressionner les autres poissons.
La femelle peut pondre plusieurs centaines d'œufs, que le mâle fécondera juste après.
C'est l'un des rares poissons qui a un taux de rentabilité très productif !

Nourriture : Artémias, épinards, crevettes broyées, moules, Krill...

Déplacements : Des ondulations dans l'eau, d'une manière très distinctive de l'espèce. Le poisson n'hésite pas à se frotter à certains coraux, ou encore à son anémone.


Photographie : Voir d'autre photos de notre spécimen




Sources :
Fiches club de l'espèce et compte rendu d'une visite du Muséum-Aquarium de Nancy de Michel B. Les photographies sont de moi.

[ Imprimer cet article ]