Logo du site http://www.aquaramiaud.com/


Logo du site http://www.aquaramiaud.com/
Diodon Holocanthus (Poisson Ballon épineux) - Eau tropicale - Fiche et documentation : L'Aquaramiaud - Aquarium associatif de Saint Chamond


> Catégorie: Eau tropicale

Diodon Holocanthus (Poisson Ballon épineux)

Article posté par Cedric Paul.
Paru le mardi 6 mars 2012 à 13:39
Vu 8834 fois.



Famille : Diodontidae

Nom scientifique : Diodon Holocanthus

Nom commun : Poisson Ballon épineux, Souffleur épineux, Diodon Hystrix… (Puffer en anglais)



Origine géographique :
Mers tropicales du monde entier, aux alentours des récifs.

Taille : Jusqu’à 50 cm en milieux naturel, aux alentours de 30 cm en aquarium.

Description : Ce gros poisson est un cousin du petit Tétraodon de nos aquariums d’eau douce et saumâtre. Celui-ci vit exclusivement dans l’eau de mer et possède des épines. Ces épines sont souples, mais aussi venimeuses selon les individus. C'est assez embêtant pour les attraper avec une épuisette.

Leur bouche est aussi une arme fatale dont il faut se méfier. Deux dents composent son bec puissant qui peut facilement casser du Corail, donc pourquoi pas un os…

Espérance de vie : Assez longue, plus de 20 ans.

Caractéristique d’eau : La qualité doit être parfaite. Ph 8,2 avec une eau bien oxygénée et une densité de 1 024. La température doit être à 28° C.

Type d’aquarium : Il va falloir un bac spacieux pour ce monstre et une filtration plus qu’efficace. C’est un gros pollueur.

Décor :Les cachettes ne sont pas à négliger, même si le poisson est maintenue seul. Celles-ci le tiendront en vie beaucoup plus longtemps, car il peut stresser parfois à la vue de mouvement à l’extérieur de l’aquarium. Prévoyez des zones d’ombres dans le bac pour éviter que le poisson soit mal à l’aise car il aime se couvrir sous les récifs dans la nature. Ce sont des espèces assez nocturnes.

Comportement : Ce n’est ni un poisson paisible, ni un poisson agressif. Il ne faut pas le mettre dans un bac où il y a trop de monde non plus. Un bac spécifique est tout à fait envisageable.

C’est un poisson curieux. Une fois qu’il a vue quelqu’un à travers la vitre il veut absolument le regarder dans les yeux. S’il est bien acclimaté il vient manger dans les mains du soigneur. (toujours attention aux doigts)

Cohabitation : À ne faire cohabiter sous aucun prétexte avec des Heniochus ou des Balistes. Ils lui mangent soit les yeux soit la peau ! Attention aussi aux Labres nettoyeurs. À ne pas faire cohabiter non plus avec tout type d’invertébrés qui se feraient manger. (Oursins, Étoile de mer, Anémones, Coraux, Crevettes, Crabes, etc.)

Reproduction :
Complètement inconnue.

Nourriture : Il adore manger des moules et des crevettes, même entière. Le jour de Noël on peut lui garder un petit festin de côté en gardant au congélateur les restes de crevettes. Ils arrache tout, coquilles, pattes, antennes et avale tout rond. De temps en temps on peut compléter son régime avec des gros vers comme des vers de terre, vers de farine, etc.

Déplacement :
Les déplacements du Didon sont maladroits. Il se cogne parfois sur les parois et sur les rochers, surtout quand il se dépêche pour fuir se cacher.

Anecdotes :
- Quand il respire, sa bouche semble bouger comme s’il faisait : « la – la – la »
- Lorsqu’ils ont peur, les Diodons ont la faculté de se gonfler d’eau ou d’air. C’est l’estomac qui joue se rôle, donc on comprend bien qu’il ne faut jamais le forcer à faire ça. C’est très contraignant pour l’animal et cela diminue sa durée de vie.

Photographies :





Sources :
- Fiche club,
- Visite du club de St Étienne, ainsi que d’Océanopolis,
- Photographies de moi-même.

Cédric Paul
[ Imprimer cet article ]