Logo du site http://www.aquaramiaud.com/


Logo du site http://www.aquaramiaud.com/
Division d'une ruche: création d'un essaim artificiel - Apiculture: Abeilles - Ruche - Fiche et documentation : L'Aquaramiaud - Aquarium associatif de Saint Chamond


> Catégorie: Apiculture: Abeilles - Ruche

Division d'une ruche: création d'un essaim artificiel

Article posté par ΨFred42.
Paru le mardi 15 novembre 2016 à 10:29
Vu 1649 fois.

Après avoir lu différentes méthodes dans des livres ou sur internet, j'ai fait mes propres tests et voici ce que j'ai retenu.



Après avoir lu différentes méthodes dans des livres ou sur internet, j'ai fait mes propres tests et voici ce que j'ai retenu.

claire-line.jpg
Claire-Line Photographe

Pourquoi diviser?
Deux possibilités:
> soit le but cherché est d'augmenter son cheptel;
> soit d'éviter la création d'un essaim et de perdre la moitié de ses abeilles ainsi que la récolte de miel qui va avec.

Quand?
La période idéale est la saison naturelle des essaims c'est-à-dire de mi-avril à mi-juin. Pour réussir, il faut que la reine puisse se féconder dans des bonnes conditions. A cette période, de nombreux mâles volent autour des ruchers.
Avec ma maigre expérience, j’ai eu plus de succès pour Pâques et tout début juillet.

Qui?
Il faut un minimum de 6 cadres de couvain dans la ruche mère. Une ruche qui est à minimum 8 cadres de couvain en début de saison est à surveiller si on ne veut pas perdre la moitié de ses abeilles et la récolte de miel qui va avec à cause du départ d'un essaim naturel.

Comment?
Le plus simple, prendre deux cadres de couvain avec la présence d’œufs de moins de 3 jours. Pour le repérer, l'œuf est en position vertical et la larve est couchée. L'idéal est de prendre un cadre de couvain operculé et un ouvert. Ces deux cadres sont mis dans une ruchette sans abeille à l'emplacement de la ruche souche. Les butineuses vont retourner et s’occuper du couvain. La ruche souche est déplacée dans le rucher.
La condition est d'avoir des œufs de moins de 3 jours pour la future reine, et pour être sûr d'avoir une reine féconde dans la ruche initiale. Pour repérer les œufs de moins de trois jours: ils sont allongés et en position verticale. C'est difficile au début, la taille est de 1 à 2 mm! Pour cela il faut orienter le cadre vers le soleil et avoir une bonne vue.
Mettre la grille en position hivers, afin de permettre une plus grande facilité de la défense. Voir laisser 2 trous...

Combien?
Le nombre minimum de cadres à prélever est de 2: un avec beaucoup de couvain ouvert et l'autre avec du couvain operculé. Mais il faut nourrir au sucre 50-50 (1L d'eau et 1kg de sucre).
Si l'on souhaite moins s'en occuper, il faut augmenter le nombre de cadres, notamment de miel et ne pas dépasser la période fin avril à début mai. Les abeilles auront plus de miellés afin de constituer leur réserve. Avec un nourrissage régulier à chaque fois que le nourrisseur est vide, 2 cadres suffisent d'avril à juillet, mais tous les auteurs ne le conseille pas. L'avantage de prendre 2 cadres est d'éviter de perdre la récolte de miel.
Dans ma pratique, je le réalise à Pâques (ou autour suivant la météo) avec 2 cadres et je réalise un nourrissage régulier au sirop 50-50.

Où?
à l'intérieur du rucher: on déplace la ruche mère et on conserve uniquement les butineuses dans la ruche fille: ruchette qui sera à la place de la ruche mère. C'est de cette façon que je procède: pas besoin de rechercher la reine.

On déplace la ruchette à plus de 5 km mais il faut réussir à faire un paquet d'abeilles sans la reine. On peut utiliser pour cela une grille à reine avec une hausse vide, mais cette méthode reste délicate pour un débutant.

On peut aussi réaliser la méthode précédente en laissant la ruchette 48 heures en cave: obscurité totale afin de désorienter les abeilles et de pouvoir placer la ruchette de nouveau dans le rucher. Les abeilles ne retourneront pas à la ruche mère. J’ai tenté avec une ruche complète mais toutes les butineuses n’ont pas été désorienté. Dans le cas d’une division, elles regagneront l’emplacement de la ruche mère initiale.

Règles à mémoriser:
> la règle des 3 jours: s'il n'y a plus d'œufs de moins de 3 jours, en cas de disparition de la reine, les abeilles ne pourront pas en élever une nouvelle. La ruche deviendra orpheline, puis peu à peu bourdonneuse.

> 40 jours: de l'œuf jusqu'à la sortie de l'abeille, il faut attendre 21 jours. Une abeille vit 3 semaines hors hivers et c'est une butineuse vers la fin de sa vie. A partir du moment que la reine est féconde, il faut attendre 40 jours afin d'obtenir un grand nombre de butineuses.

> les abeilles sont plus attachés au couvain qu'à la reine. Lors d'une division, cela permet de ne pas voir sa ruchette abandonnée par les abeilles, même à l'intérieur d'un rucher. Mais elles doivent être suffisamment nombreuses pour défendre l'entrée, surtout en cas de disette…

> une ruchette ou ruche sans reine contient des abeilles agressives. Si de plus, cette ruchette a été remplie avec uniquement des butineuses, cela va renforcer ce caractère. Les butineuses sont les plus agressives. Une ruchette sans reine, les abeilles ont tendance à rentrer comme des guêpes, elles hésitent.

Visites:
Les visites ne sont pas obligatoires, et il faut savoir qu'elles sont risquées. Si l'on souhaite absolument ouvrir, il faut être très prudent et faire uniquement la seule utile: celle pour vérifier que la reine n'est pas présente et que des cellules royales ont été construites. Les autres temps sont plutôt l'observation où il n'y a aucun risque!

J + 0: une fois l'opération terminée. La ruche ne contenant pas la reine sera agitée pendant beaucoup plus longtemps. Ensuite jusqu'à l'obtention d'une reine féconde qui diffusera des phéromones, les abeilles vont rentrer à la manière des guêpes avec beaucoup d'hésitation: elles ne vont pas foncer à l'intérieur de la ruche.

J + 6/7: seul moment où l'on ouvre pour constater la construction des cellules royales.

J > 15: vous pouvez constater l'entrée de butineuses chargées de pollen, un signe que la ponte est réelle.

J > 40: on peut ouvrir pour constater la présence de couvain! Signe que la ponte de la reine a bien eu lieu. On peut chercher la reine à ce moment-là. On la marquera pour la repérer plus facilement. On peut aussi la clipper: lui couper une bonne partie d’une aile. Le but est de ramasser l’essaim au sol si à la saison prochaine, la colonie veut essaimer. Attention, il faut être proche du rucher ou le visiter régulièrement à la période d’essaimage sinon l’essaim sera mort et n’aura pas eu l’espoir de fonder une colonie ailleurs...

Nourrissage:
L'idéal est de nourrir peu mais à chaque fois que nécessaire et ceux pendant minimum 40 jours et suivant la météo. Après la ponte de la future reine vous pourrez constater une augmentation de la consommation.

Le sirop utilisé est du 50-50: 1kg de sucre + 1L d'eau.

Processus / déroulement des étapes dans la ruchette:
> J+0: une ruchette (sans reine) + une ruche;
> J+6: création cellules royales (expérience 2014: J+7: 1 cellule royale et J+10: plusieurs cellules royales);
> J+15/16: vol nuptial possibilité de l'observer;
> J+40: les butineuses deviennent nombreuses.

Ma prochaine tentative:
Avec la méthode que j'utilise actuellement, la ruche mère conserve toutes les abeilles sauf les butineuses. La ruchette récupère les butineuses qui deviennent nourrices et s’occupent du couvain. Dans la ruche mère, il n'y a pas de cellules royales ou uniquement des amusettes: ébauches de cellules royales. La ruche fille va construire des cellules royales en urgence appelées de sauveté. Une reine va naître et normalement, elles ne seront pas assez nombreuses pour qu'un essaim parte.

Il y a trois types de cellules royales:
> cellules royales situés en bordure de cadre, bien allongé: c'est la situation normale d'essaimage. Au boom de la saison, les abeilles sont très nombreuses, et la reine ne peut répandre ses phéromones de partout sur les cadres…
> cellules royales de sauveté: c'est la situation d'urgence. La reine est morte et les abeilles doivent la remplacer en urgence. Des cellules royales moins grosses que précédemment sont construites en grand nombre.
> cellules de supersédure: la reine est peu féconde, est mutilée ou en fin de vie. Elle va rester dans la ruche jusqu'à la naissance d'une reine, voir d'une reine fécondée. J'ai pu observer un essaim de misère en septembre 2014, la reine est partie avec sa garde rapprochée: une trentaine d'abeilles. Cette reine était née au printemps dans des cellules de sauveté.

Dans le cas d'une utilisation des cellules royales crées pour un essaim artificiel. L'avantage d'utiliser une cellule royale d'essaimage est d'avoir des reines bien nourries à la gelée royale dans de très bonnes conditions. L'inconvénient est de risquer de perdurer le caractère d'essaimage de la future reine…

Du coup, pour garder l'avantage des cellules royales de qualité sans l'inconvénient de conserver le caractère d'essaimage naturel, j'ai pensé à utiliser une grille à reine verticale. Cette grille cage empêche la reine de passer sur 1 ou 3 cadres et comme les phéromones de la reine ne seront plus présentes sur ces cadres, les abeilles nourrices vont élever une autre reine. Je réfléchis encore et me documente sur cette manière de faire, et je pense essayer plus tard.

Expérience personnelle
2014: division de ma seule colonie. Sur 10 cadres, 3 en ruchette avec des abeilles que j'ai secoué à partir de cadre puis déplacement de la ruche afin que la ruchette récupère les butineuses. Mon soucis, j'ai mis dans la ruchette la reine… La ruchette a grossi rapidement et la ruche n'a rien donné en miel…

2015: division d'une colonie en 4.
Une ruchette avec 2 cadres de couvain ont récupéré les butineuses grâce à l'emplacement de la ruche qui a été déplacement.
Même manipulation 2 jours plus tard avec 2 autres ruchettes.
La ruche n'avait plus que 4 cadres dont 2 avec peu de couvain mais l'ensemble des abeilles.

2016 et suivant: d’autres divisions...

D’autres photos:
abeille1.jpg abeille2.jpg

abeille3.jpg

Sources:
> Le traité Rustica de l’apiculture, Henri CLEMENT
> Le rucher durable, Jean RIONDET
> L'élevage des Reines, Gilles FERT


Frédéric Rival



[ Imprimer cet article ]