Logo du site http://www.aquaramiaud.com/


Logo du site http://www.aquaramiaud.com/
Pterapogon Kaudernii (Poisson Cardinal) - Eau tropicale - Fiche et documentation : L'Aquaramiaud - Aquarium associatif de Saint Chamond


> Catégorie: Eau tropicale

Pterapogon Kaudernii (Poisson Cardinal)

Article posté par Cedric Paul.
Paru le mercredi 29 février 2012 à 22:52
Vu 3339 fois.



Famille : Apogoniidés

Nom scientifique : Pterapogon Kaudernii

Nom commun : Pterapogon , Apogon de Banggaï , Apogon ou encore Poisson Cardinal



Origine géographique : C'est une espèces endémique de l’île de Banggaï.



Taille : 6 à 8 cm

Description : Cet Apogon possède des couleurs vives et très marquées. Il est strié de noir sur un fond gris clair avec des petits points blancs un peu partout. Son nom lui provient du nombre de ses nageoires.
Elles ont d’ailleurs une forme bien spécifique aux Apogoniidés. Ils ont de gros yeux, une grosse bouche, et leur caudale forme un ‘’V’’. La nageoire dorsale est divisée en deux parties et la deuxième est très longue.

On peut presque dire que c'est un poisson fait pour le débutant en eau de mer. Il rentre dans la même catégorie que le poisson clown pour sa maintenance relativement simple. N'hésitez pas à vous lancer avec ce genre de poissons en premier si vous commencez l'eau de mer.

Espérance de vie : Ce poisson peut vivre jusqu'à 8 ans.

Caractéristique d’eau : Une eau de mer tropicale à 26°C en moyenne. Une densité avoisinant les 1024. Un brassage relativement important avec un pH de 8.3. C'est un poisson relativement résistant qui pourra supporter les variations passagères.

Type d’aquarium : Les bacs récifaux sont souvent privilégiés pour ces poissons. Il faudra en tout cas un 300 litres au minimum pour un harem de 6 individus seuls.

Décor :
Le décor est composé de pierres vivantes en récifal, et il peut y avoir la présence d’algues d’eau de mer. Les cachettes sont importantes, mais il faut privilégier la surface de nage libre, car ce sont de bons nageurs.

Dans la nature ils sont trouvés dans des Herbiers et des zones détritiques. Mais parfois ils apparaissent dans le lagon.

Dimorphisme : Le mâle possède des soufflets au niveau de la bouche lui permettant d'accueillir les petits alevins lors de l'incubation buccale.

Comportement : Ils sont assez curieux, et voient presque tout avec leurs gros yeux. Ils n’aiment pas les manipulations dans le bac, et ceci les stressent assez vite. Lorsqu'ils stressent ils deviennent tout noirs et perdent leurs points blancs. Ils collent aussi leurs nageoires le long de leur corps et se cachent pendant de longues périodes.

Cohabitation : La cohabitation se fait très bien avec de plus gros poissons qu’eux. Mais ils sont très vifs, et très territoriaux. Les Poissons-Fléchettes sont trop petits par exemple pour cohabiter dans un bac avec des Apogons, surtout car ils ont le même territoire. Pour ce qui est des invertébrés, il n’y a pas de soucis.
Ils y a aussi une grande rivalité entre les Pterapogons, il faudra donc faire attention à avoir un bac très grand plein de cachettes, pour ne pas voir les Pterapogons s'entretuer.

Il faut savoir que les Apogons, et ceux-ci tout particulièrement vivent en symbiose avec les Oursins Diadèmes.



Reproduction : La reproduction passe par plusieurs stades. Nous allons comprendre pourquoi ils entrent en symbiose avec les Oursins Diadèmes.

- I - C'est la femelle pour une fois qui poursuis le mâle. Une fois immobilisé elle se pose à côté de lui et se met à trembler.

- II - Ensuite le mâle féconde les œufs de la femelle.

- III - Une fois fécondés, le mâle va incuber les œufs dans sa bouche, comme certains Cichlidés d’Afrique. Pendant cette période qui peut aller jusqu'à un mois le mâle ne se nourrit pas. C'est grâce à un soufflet qu'il réussit à ouvrir la bouche si grand pour protéger sa porté.

Mâle en incubation buccale

- IV - Une fois la nage libre atteinte, ce sont les Oursins qui prennent le relais, en protégeant les petits entre leurs anguilles. D’où les strie noires sur le corps des Apogons pour se protéger. En échange, les parents défendent l’Oursin, et l’Oursin mangent les détritus de tout le monde, voir les alevins morts.
Les alevins se nourrissent de nauplies d'artémias.

>
Les reproduction donnent une vingtaine d'alevins à chaque fois.



Nourriture : Le Pterapogon est Zooplanctonophage, donc il ingurgite Daphnies, Artémias, etc. Mais nous pouvons les nourrir avec des épinards, des moules et des crevettes finement hachées en milieu captif.
Il est très dure de les acclimater à manger de la nourriture lyophilisée.

Déplacement : Les déplacements sont saccadés, et la nage très rapide. Le poisson semble nager sur place parfois, comme un hélicoptère en vol stationnaire.

Prix du poisson : Ce poisson est assez abordable et surtout assez courant en aquariophilie marine, du faite que sa reproduction est très facile. On peut le trouver aux alentours de 20-25 € en moyenne. Ils sont souvent vendu en couple.

Anecdotes :
- Nous avons eu une reproduction d’Apogons à l’aquarium, presque menée à terme. Le problème, une fois incubée, les alevins ne sont pas allez vers les Oursins, car ils étaient trop petits, mais sont passez dans la filtration. Nous avons ensuite trop attendu pour les récupérer.
- Nous voyons régulièrement les Apogons avec la bouche gonflée, signe qu’ils continuent d’incuber des œufs de temps à autre. Nous espérons avoir une belle reproduction d’ici l’an prochain.

Photographies :

Voici le bac où ils évoluent (600 litres)


Un groupe de pterapogons


Sources :
- Fiche descriptive du Cercle,
- La plupart des Photographies sont de moi, au CASC, et les autres ont une source indiquée,
- Je me suis aidé de l'Atlas du Dr Burgess sur les poissons marins tropicaux pour les caractéristiques de l'eau.

Cédric Paul

[ Imprimer cet article ]