Ambystoma mexicanum (Axolotl ou chien d’eau)

Famille: Ambystomatidae
Nom scientifique: Ambystoma mexicanum
Nom commun: Axolotl, chien d’eau en Aztèque, poisson marcheur en Nouvelle-Zélande
Origine: Mexique (lac Xochimilco et Chalco)
Ils sont en voie d’extinction à l’état sauvage. Il y a moins de 1000 individus à l’état sauvage!

Description: Animal proche de la salamandre tigré. On peut le considérer comme un animal pré-historique, puisqu’il fait partie des rares à pouvoir rester toute sa vie à l’état larvaire et être capable de se reproduire à ce stade.

 Ils sont étonnants aussi vis-à-vis de leur capacité à régénérer des membres et des organes: pattes, queues, yeux,… Il est, du coup, actuellement très étudié dans la recherche médicale.

Le soigneur peut le caresser, il a une peau douce, comme celle du velours.

Aquarium: il faut privilégier la surface, la hauteur d’eau est peu importante, et avoir un faible éclairage.

Voici le bac où 5 Axolotl évolue à l’Aquaramiaud

Température: 10-20°C.
pH: basique, eau dure (calcaire)

Décor: Il ne faut pas hésiter à créer des grottes où ils pourront se mettre à l’abri de la lumière.Vous pouvez utiliser des tuyaux de PVC que vous pouvez décorer avec du sable en le collant avec du silicone, colle PVC ou le top, de la colle epoxy.

L’aquarium peut-être planté, ils pourront mieux se cacher de la lumière, il faut tout de même privilégier des plantes avec peu de besoin en lumière afin d’éviter un trop fort éclairage.

Nourriture: vers de terre, insectes, petits poissons.

Comportement: nocturne, il vit dans des grottes à l’état naturel. Malgré son apparence paresseuse, il reste un très bon chasseur.

Dimorphisme sexuelle: Difficile…

Reproduction:
Une fois âgé de 1 an, ils sont mâtures sexuellement. Pour réussir la reproduction, il est préférable d’avoir des individus n’ayant pas vécu ensemble avant leur maturité. Le couple reste fidèle.
Pour provoquer une reproduction, il faut imiter une pluie, avec un changement d’eau qui aura pour effet d’abaisser la température. La période idéale est le printemps, et la chute brusque de la température est obligatoire afin de réussir le processus de reproduction.

Lorsque les œufs écloses, il est préférable de séparer les larves qui sont cannibales. Il faudra les nourrir avec des nauplies d’artémias, et effectuer des changements d’eau réguliers.

Autres photos:

 Frédéric Rival

Laisser un commentaire